Frelons asiatiques prédateurs des nos insectes
La connaissance scientifique n'arrive pas à s'imposer

l 2012 l Sommaire 2011Sommaire 2010 l Sommaire 2009 l Pages 2008 l & etc. l

l Contact  l Que faire en cas de piqûre de frelons asiatiques ? l Statistiques site l Signalement des nids l

Accueil

Animated Gifs

 

Le frelon chinois, histoire d'un passager clandestin : Éric Moreau

Stages pratiques apicoles

La descente des nids
sécurisé en tout lieu en élévation

Vente d'essaims

Attention arnaques aux abeilles ?

C'est quoi une fondatrice ?

01/01/2013 
Le frelon à pattes jaunes n'a pas été classé nuisible : nous avions de bonnes raisons de le penser.

  • Plan 2012 d'éradication des frelons asiatiques

    Prérequis indispensables pour participer à la réduction du nombre des nids :

  • Une jeune reine capturée ce n'est pas un nid de moins. 

  • Avoir bien assimilé que les frelons adultes ne mangent pas directement d'abeille ni d'insecte

  • Être convaincu de l’inefficacité des pièges à jeunes reines du printemps et de l'automne. 

  • Savoir qu'un nid découvert et détruit ne change rien à la population de l'année suivante. 

  • Cas particulier des territoires en voie de colonisation où le nid découvert et détruit peut bloquer et retarder l'invasion (Seine St Denis)

  • Être conscient que les nids non découverts à eux seuls assureront la reproduction et le maintien de l'espèce. 

  • Comprendre que la seule utilité de détruire un nid est l'arrêt local de la prédation sur les insectes

  • Rester modeste, se limiter consciencieusement à son micro- territoire 2 à 4 km². 

  • Ne pas s'occuper des autres qui ne font rien ou qui luttent sans effet. 

  • Connaître les comptages scientifiques qui indiquent que les abeilles représentent 30 à 40 % des captures des frelons en  milieu rural et jusqu'à 80 % dans les grosses agglomérations où la diversité des insectes est faible avec le " tout  béton". 

  • Avoir conscience que les frelons n'installent pas obligatoirement leur nid à proximité des abeilles et qu'ils peuvent développer leurs colonies sans abeille. 

  • Avoir bien assimilé qu'un frelon tué ou piégé n'est pas un frelon qui ne mangera plus d'abeilles car ils n'en mangent pas. Cela n'empêchera pas ses congénères de continuer à attaquer les abeilles de la même façon. 

  • Les nids ne sont jamais réutilisés l'année suivante. 

  • les nids primaires sont installés près du sol, et les colonies migrent généralement ensuite en haut des arbres.

     
    Si vous ne prenez pas en compte ces données dans l'intégralité pour vous activer dans la réduction du nombre des nids, votre lutte se pourra qu'être vaine. De même vous n'économisez aucune abeille ni aucun insecte.

  •  Le frelon à pattes jaunes ne devrait pas être classé nuisible car il n'y aucun moyens de masse possibles de lutte contre la limitation du nombre des nids et la conquête de nouveaux territoires. 25/10/2012 --> Classé nuisible, plus personne ne se motivera pour réduire le nombre des nids. Par voie de conséquence il y en aura beaucoup plus. Ce sera la démotivation organisée.
    Le précédent gouvernement avait aussi annoncer la même chose, mais cela n'a pas été fait pour de toutes raisons que financières ou politiques.

    Solution apicole : 
    éliminer les nids de frelons autour des ruches, ne pas utiliser les pièges à jeunes reines inutiles et contre productifs.


  • Doléances de M. Claire Villemant (MNHN de Paris)
    Plusieurs communes ou départements ont financé la destruction systématique des nids de frelons asiatiques sans qu’un contrôle des nids détruits ait été assuré. Ces destructions qui ont coûté des sommes considérables aux financeurs ont conduit à la destruction de centaines de nids de guêpes et de frelons d’Europe, en particulier de la guêpe Dolichovespula media qui pullulait cette année. Cette espèce peu commune est plus noire que les autres guêpes communes et fait son nid dans les arbres ; elle est donc très souvent confondue avec le frelon asiatique. De telles campagnes de destruction non contrôlées peuvent avoir un impact considérable sur la biodiversité de ces espèces.

 

z  Fichier créé le15/02/2011 - mise à jour le mercredi 03 décembre 2014 - Rédacteur : Christian Ceyral 
05 35 54 02 16 // 06  19 55 41 06